Ils nous soutiennent !


Monsieur le Sénateur Alain Richard

Le Sénateur Alain Richard nous soutient officiellement



Le sénateur Alain Richard — 16 mai 2022


Les Amis du Vexin

Les Amis du Vexin



 Les Amis du Vexin — 14 juin 2022


Chers amis adhérents,

Comme annoncé dans de précédents courriers, nous avons longuement, en profondeur et concrètement étudié les attendus du projet cité en objet.

Notre conseil d'administration s'est finalement à la majorité prononcé pour un avis défavorable au projet.
A la majorité et non à l'unanimité, 3 voix s'élevant contre cet avis. Trois voix respectables, qui témoignent de la complexité du dossier.

Notre avis se fonde sur l'inadéquation du lieu d'implantation, à plusieurs titres, d'abord dénoncée par la commune concernée (trop grande proximité des habitations, contradiction avec le PLU, mise en danger de la biodiversité du site naturel du Vexin français). Et inadéquation, pour nous, héritiers des fondateurs de notre association qui ont œuvré pour faire inscrire le territoire du Vexin Français à l'inventaire des sites protégés, et pour faire créer le PNRVF, qui réside de façon prégnante dans la mise en danger du patrimoine paysager que nos statuts placent au centre de notre mission de protection, raison pour laquelle nous maintenons auprès de M. Le Préfet du Val-d'Oise notre demande d'examen de ce projet en commission départementale des sites

Cet avis ne met nullement en doute la bonne foi et ne condamne en rien l'initiative des porteurs de projet qui visent à diversifier leur activité, mais pointe, comme d'autres partenaires l'ont aussi fait, l'absence de cadrage spécifique de ce type d'initiative au sein du site protégé du Vexin français, cadrage qui devra s'appuyer sur des études approfondies prenant en compte la spécificité, l'identité et le statut du territoire. Études qui ne peuvent en outre négliger d'associer les municipalités concernées à l'élaboration de tout projet de cet ordre.

Nous sommes conscients que l'exigence de l'intérêt général en matière énergétique peut amener à concevoir d'implanter des unités de méthanisation au sein même du territoire protégé du PNRVF, mais les exigences de protection ci-dessus évoquées se doivent impérativement d'être prises en compte.

Soyez assurés, chers adhérents, de mon dévouement à la cause du Vexin français et recevez mes plus chaleureuses pensées.

M.C. Boulanger-Mouflette
Officier des Palmes Académiques
Chevalier dans l'Ordre National du Mérite
Chevalier de la Légion d'Honneur
Amis du Vexin Français
Présidente

Val d'Oise Environnement

Val d'Oise Environnement



 Val d'Oise Environnement (VOE) — 15 juin 2022


VOE a une certaine habitude des dossiers d’enquête publique ou de consultation publique. Le dossier du méthaniseur du Perchay est particulièrement peu abordable par un public non averti. On dénombre 42 annexes composées de 76 documents. Dans un dossier destiné à un public non habitué à la consultation de dossier, les documents habituellement mis en valeur sont le « résumé non technique », (ici particulièrement indigent que l’on trouve en deux pages 102 et 103 en fin du troisième document noté ENREGISTREMENT) et les avis d’organismes indépendants du porteur de projet comme la MRAE,( ici seulement un avis de la Chambre d’agriculture de la région Ile-de-France relatif au talweg identifié au PLU de la commune sur la parcelle d’implantation du méthaniseur). Cette consultation clôture un processus d’élaboration d’un projet préparé par un bureau d’étude hors sol totalement coupé des habitant.es du lieu et de ses organes représentatifs.

Un tel processus ne peut aller qu’à l’échec.

Pôle Écologie de la Région Île de France

Le Groupe Pôle Écologiste



 Le Groupe Pôle Écologiste  — 15 juin 2022


Contribution du Pôle Écologiste à la contribution publique relative au projet d’installation de méthanisation de la société SAS BIOMÉTHA 95 sur la commune du Perchay

Les élu·es du Pôle Écologiste, dans le cadre de leur mandat régional, promeuvent un modèle de la méthanisation dans lequel la haute qualité environnementale et sociale est centrale pour permettre la nécessaire transition énergétique vers des solutions renouvelables et décarbonées. La méthanisation doit s’inscrire dans une logique d’économie circulaire avec un approvisionnement en intrants diversifié et internalisé au maximum. Nous estimons qu’au-delà de 10 000 tonnes d’intrants traités par an, la dimension vertueuse des installations devient incertaine. Elle doit mener les agriculteur·trices vers l’autonomie énergétique de leurs exploitations et compléter leurs revenus mais ne doit en aucun cas les pousser à s’industrialiser, à s’agrandir et à s’endetter davantage. De plus, ces projets doivent systématiquement s’intégrer dans une trame bocagère qui puisse garantir une intégration paysagère dans les territoires et limiter les nuisances.

Daniel Chateigner

Daniel Chateigner



  CNVMch — 15 juin 2022


Daniel CHATEIGNER est Professeur à l'Université de Caen Normandie, physicien cristallographe et chercheur au Laboratoire de Cristallographie et Sciences des Matériaux (CRISMAT) du CNRS, depuis 2001.

Promoteur de l'Analyse Combinée par diffusion de rayonnements, et de l'Open Access.

Membre du Comité Scientifique de plusieurs databases de données scientifiques en libre accès (COD, ROD, MPOD), et coordonnateur du Collectif Scientifique National pour une Méthanisation raisonnée (CSNM).

Membre fondateur du Collectif Scientifique National Méthanisation raisonnable

Il a fourni une contribution scientifique à la « Consultation Publique » concernant le méthaniseur du Perchay.

Les habitants de Santeuil et du PNR

Les pétitions papier contre le méthaniseur du Perchay


 La pétition papier— 15 juin 2022

 

À l'initiative d'une habitante de Santeuil et du Collectif Qualité et Cadre de Vie Parc Naturel Régional du Vexin 342 habitants du Parc Naturel Régional ont signé la pétition pour dire non à:

  • l'implantation du méthaniseur sur la commune du Perchay
  • l'épandage des résidus sur la commune de Santeuil
  • l'augmentation du trfic routier sur les routes du PNR

Nous les remercions.





  • Petition Image 1

  • Petition Image 2

Condécourt

Le Conseil Municipal délibère et réaffirme :

Pour toutes les raisons évoquées ci-dessus, le Conseil Municipal ne peut donner un avis favorable sur le projet de méthaniseur sur la commune de Tessancourt et sur l'épandage des digestats tant que nous n'aurons pas de réponses à nos questions.

Sagy

Le Conseil Municipal délibère à la majorité moins une abstention (12 voix, 1 abstention) et réaffirme :

  • Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, vote, à la majorité, une motion défavorable à l'implantation d'unités de méthanisation projetées sur les communes du Perchay et de Tessancourt-sur-Aubette

  • Après en avoir délibéré, le Conseil municipal, à la majorité, émet un avis défavorable au plan d'épandage des digestats soumis à enquête publique.

Pôle Écologie de la Région Île de France

Pour l’ensemble de ces raisons, les élu.es du groupe Pôle Écologiste à la région Ile-de-France expriment un avis défavorable sur le projet de méthaniseur à Tessancourt-sur-Aubette, dans l’attente de disposer de l’ensemble des éléments manquants.

Le Heaulme

Le Conseil municipal, après en avoir délibéré, à l’unanimité :

demande à la Préfecture du Val d’Oise et à toutes les instances susceptibles d’adopter des mesures pour anticiper les éventuels risques liés à ce projet dont les conséquences sont difficilement maitrisables (UDAP/ABF, DRIEAT, Conseil départemental, PNR, ADEME, SAFER, …), de mener toutes les investigations pour apporter les preuves d’innocuité de telles installations aux abords d’un village du Parc Naturel Régional du Vexin français


Collectif National Vigilance Méthanisation


© 2022 Demain le Vexin – Tous droits réservés

Val d'Oise Environnement


Réseaux Sociaux


Mentions Légales


Vers le haut