La députée des Deux-Sèvres Delphine Batho bloque l’irrigation des cultures à méthaniseurs


Amendement 911



 — 1er décembre 2022


La députée indique que cet amendement a été adopté « contre l’avis du gouvernement et du rapporteur » de la loi.

La phrase est courte mais lourde de sens : « L’irrigation des cultures intermédiaires à vocation énergétique […] n’est pas autorisée. »

En clair, les plantes destinées à la méthanisation ne pourront pas être arrosées, pas même avec l’eau stockée dans les réserves de substitution.

C’est à l’occasion de l’examen par l’Assemblée nationale, du projet de loi relatif à l’accélération de la production d’énergies renouvelables (dont le biogaz produit par la méthanisation) qu’un groupe de députés, parmi lesquels celle des Deux-Sèvres Delphine Batho, a fait adopter cet amendement jeudi 15 décembre 2022. Et ce, souligne cette dernière dans un communiqué de presse, « contre l’avis du gouvernement et du rapporteur ».

« Le présent amendement, expliquent ces députés, entend concilier le développement de la méthanisation avec l’indispensable adaptation au changement climatique et à la raréfaction de la ressource en eau. Il convient de prévenir des dérives alors que l’usage de l’eau doit être consacré à la production agricole destinée à l’alimentation. »

Une question qui divise

L’irrigation des cultures intermédiaires à vocation énergétique, les « Cive », est souvent dénoncée par les opposants aux réserves de substitution car ils y voient un non-sens écologique, un gaspillage de l’eau des nappes. L’amendement porté par Delphine Batho devrait donc les rassurer.

On se souvient qu’en octobre 2021, le Collectif de citoyens pour le respect de l’environnement de leur territoire (le Ccret), une association deux-sévrienne, avait quitté les instances du protocole de 2018 sur les « bassines » après qu’il avait réclamé, en vain, des engagements clairs de la Coop de l’eau sur cette question.

En janvier 2022, les créateurs du méthaniseur Déméter de Mauzé-sur-le-Mignon, Vanessa et David Paillat, avaient expliqué à La NR en quoi leur usine était au contraire, selon eux, fidèle aux enjeux du développement durable.

 


Propagande

Collectif National Vigilance Méthanisation

Val d'Oise Environnement

16503 signatures
Aujourd'hui


© 2023 Demain le Vexin – Tous droits réservés


Vers le haut