Skip to main content

Ils disent « non » à l’installation d’un méthaniseur à La Chapelle-Neuve


| Ouest France | News
Les manifestants se sont retrouvés place de la Fontaine pour dire leur opposition au projet de construction d’un méthaniseur à La Chapelle-Neuve.

| Ouest France | News

Une centaine de personnes ont manifesté sur le parking de la Fontaine, ce samedi matin 15 juin 2024. L’objet de cette manifestation ? Le refus du projet d’installation d’un méthaniseur au lieu-dit Kérivin, à La Chapelle-Neuve, dans le Morbihan. Et une opposition totale à la 2e demande de permis de construire pour ce méthaniseur.

Un rassemblement contre le projet de méthaniseur à La Chapelle-Neuve (Morbihan) s’est déroulé, ce samedi matin 15 juin 2024, derrière la mairie, sur le parking de la Fontaine, à l’initiative de l’association Transparence Chapelle-Neuve.

Une centaine de personnes étaient présentes.

En 2022, une manifestation avait déjà eu lieu contre le premier projet d’usine de fabrication de gaz, qui avait réuni une centaine de personnes.

 Le 25 avril, nous avons appris que les porteurs du projet avaient déposé une nouvelle demande de permis, demande déposée en mairie le 18 avril, explique Gaétan Duval, l’un des organisateurs de ce rassemblement. Aujourd’hui, avec quelques jours d’avance, nous lançons notre appel du 18 juin. Nous nous mobilisons pour dire un non franc et massif au projet d’implantation d’un méthaniseur dans le bourg de La Chapelle-Neuve. »

Six porteurs de projet

Plusieurs éléments ont changé par rapport à la première demande de permis. Les porteurs de projet sont passés de trois agriculteurs à six. « Mais le projet porte toujours sur le même endroit. Les concepteurs ont déplacé deux petits bâtiments du côté ouest pour les placer côté est, ce qui, d’après eux, mettrait l’installation à 205 m de la maison la plus proche. Or, des mesures faites par des appareils professionnels affichent 198 m ! À vérifier ! De plus, nous retrouvons toutes les nuisances décelées déjà pour le premier projet. Et la mairie reste sourde à nos demandes. »

Consultation publique

Une consultation publique est en cours jusqu’au 25 juin, 17 h. « La population entière peut exprimer son désaccord avec le projet et la méthanisation en général, ça n’est pas réservé aux seuls Chapelle-Neuvois. Toutes les communes alentour notamment seront directement impactées par le projet s’il se concrétise. »

News